Archive

Archive for juillet 2009

MC2 et W2 au Festival d’été

Articles promotionnels du Festival d'été de Québec

Articles promotionnels du Festival d’été de Québec

(Québec) Universitaires et créativité locale se sont unis pour la commercialisation des produits dérivés du Festival d’été.

Objectifs : vendre en quelques jours pour 50 à 60 000 $ de T-shirts et autres produits identifiés à la fête et aux artistes qui l’animent et ainsi atteindre le seuil de rentabilité de l’opération amorcée en avril, tout en versant une ristourne au client.

La suite de l’article sur Cyberpresse »


Impression en quadrichromie simulée sur vêtements et t-shirts personnalisés. Séparation de couleur pour la sérigraphie textile.

 

Simulated process t-shirt La MauditeSimulated process t-shirt La Maudite
T-shirt Unibroue

T-shirt Unibroue

Comprenez-vous de quoi on parle, avec un titre pareil? Dans le jargon de la sérigraphie sur vêtement, on parlerait plutôt de simulated process… n’en déplaise à l’office de la langue française!

Bien maîtrisé, le simulated process permet de reproduire n’importe quelle image sur n’importe quel fond de couleur…  Cette technique est un art, et ceux qui ont le talent et la patience de le développer voient s’ouvrir devant eux une vaste gamme de possibilités techniques et créatives. W2 a bâti une partie de sa réputation avec la qualité inégalée de ses reproductions sur vêtement … en simulated process particulièrement.
Pour reproduire une image multi-tons, comme une photo ou une illustration, on a recourt, en impression offset sur papier, à la reproduction en quadrichromie (4 color process). En séparant les couleurs et en les imprimant avec du Cyan, du Magenta, du Jaune et du Noir (CMJN), on reproduit pas mal n’importe quoi. Le procédé est tellement répendu qu’il en est banal; même les imprimantes numériques font du process.
Mais en sérigraphie sur textile c’est beaucoup plus compliqué. À la base, les limitations et contraintes sont nombreuses: gain de presse faramineux, faible résolution (50 à 65 lpi en général), moirés + fréquents, couleurs tertiaires «boueuses»… Et je ne parle même pas encore d’imprimer sur un t-shirt en couleur!
Dans ce dernier cas, on doit nécessairement imprimer un fond blanc (underbase), composer avec des couleurs opaques, cuire certaines couleurs (flash cure)… D’ordinaire, les résultats laissent à désirer; on a tous vu un jour ou l’autre un t-shirt avec une horrible galette d’encre plastifiée…
Un des éléments clé d’une belle reproduction passe par la précision et la qualité du fond blanc (underbase):  Pour garder la souplesse du tissu, on limite l’usage du fond blanc aux zones de l’image où les couleurs sont vives et là ou c’est blanc dans l’image. Et encore… ça dépend de la couleur du tissu. Par exemple, un rouge imprimé sur un tissu orange n’en requiert pas. De même pour un rouge foncé sur un tissu noir, on choisit un rouge pur qu’on imprime directement sur le tissu; le résultat sortira rouge foncé. Aussi, on utilise souvent un deuxième blanc, imprimé à la toute fin, pour rehausser les détails de couleurs pâles dans l’image (highlights).
Les encres ont toutes des opacités différentes, ce qui complique grandement la tâche de séparation. Mais on peut retourner cette contrainte à notre avantage; en imprimant directement sur le tissu, sans trames de blanc en-dessous, on obtient de très belles nuances de couleurs foncées.
La sélection des couleurs doit être très précise. Si il y’a du vert dans l’image, on imprime du vert, non pas une superposition de jaune et de cyan. Cela demande nécessairement une gamme de couleurs élargie pour la reproduction; 6 couleurs est la norme, mais on utilise souvent jusqu’à 8 couleurs. Évidemment, le tissu aussi est une «couleur» qui complémente la gamme. Sur un t-shirt noir, le noir de l’image c’est le noir du tissu.
En fin de compte, le terme simulated process est en quelque sorte un non-sens, puisqu’un process est déjà une simulation. On se retrouve donc avec la simulation d’une simulation! Un terme comme extended process serait plus juste: Plus de couleurs, une intéraction avec le fond et des couleurs très précises.
Chez W2, nous avons développé nos propres techniques de séparation de couleurs. Chaque image est traitée au cas par cas. C’est un travail qui se poursuit au-delà de l’écran de l’ordinateur, jusque derrière la presse de sérigraphie où de multiples ajustements sont souvent à prévoir.
CLaude de Repentigny
Coassocié de W2
Simulated process t-shirt Prince of Persia Ubisoft

Simulated process t-shirt Prince of Persia Ubisoft

t-shirt Ubisoft

t-shirt Ubisoft

Simulated process t-shirt La Tite Kriss Archibald

Simulated process t-shirt La Tite Kriss Archibald

T-shirt Archibald

T-shirt Archibald

Simulated process t-shirt Le moulin à images Ex Machina

Simulated process t-shirt Le moulin à images Ex Machina

T-shirt  Ex Machina

T-shirt Ex Machina

Des t-shirts promotionnels québécois pour le Moulin à images

Ex Machina a mandaté W2 pour la réalisation des vêtements promotionnels du Moulin à image édition 2009, ainsi que pour  les 4 prochaines années de projection. Le visuel qui a été retenu par Ex Machina est celui d’Étienne Bibeau, suite à un concours adressé aux illustrateurs et graphistes de Québec.

Sensible à l’achat local, Ex Machina a opté pour la ligne de vêtements exclusive de W2, conçue au Québec. L’impression est réalisée en sérigraphie à partir d’un procédé appelé simulated process.

Ces produits sont en vente sur le site du spectacle et bientôt  à la boutique en ligne de la Caserne.

T-shirt Moulin à images homme

T-shirt Moulin à images unisexe

T-shirt Moulin à images femme

T-shirt Moulin à images femme

T-shirt Moulin à images unisexe édition 2008

T-shirt Moulin à images unisexe édition 2008

Encore une qui donne le goût d’écraser

 

Pub pour l'association pulmonaire

Pub pour l'association pulmonaire

Client: The Lung Association

Catégories :Coups de coeur